Skip to content

Biographie

Serhiy Salov

Né à Donezk, en Ukraine, Serhiy Salov a suivi, parallèlement à ses études de piano, une formation approfondie en composition et en musicologie qui influence souvent ses interprétations. Voici ce qu’écrivait la revue Gramophone à propos de son arrangement du Sacre du printemps de Stravinsky pour piano seul : « Serhiy Salov s’approprie le chef d’œuvre de Stravinsky », avant de louer sa « technique brillante, l’équilibre soigné des accords et l’ariculation précise dans le feu roulant des figurations », ainsi que sa « sensibilité exceptionnelle pour les nuances » et « l’éclat brut des sonorités » – l’ensemble constitue un « tour de force remarquable ».

Serhiy Salov donna son premier concert public à l’âge de onze ans dans le Concerto pour piano de Grieg avec l’orchestre national ukrainien. L’année suivante, il donna son premier récital en soliste dans la salle de la Philharmonie de Donezk. En 1994, âgé de 15 ans, il commença ses études à l’École supérieure de musique de Fribourg-en-Brisgau dans la classe de l’éminent pianiste français Michel Béroff. Après quoi, il suivit pendant quatre ans une formation de master à la Guildhall School of Music and Drama de Londres auprès de Joan Havill, qu’il conclut par un concert d’examen pour lequel il obtint le premier prix. En 2007, afin de suivre des études supplémentaires auprès de Jean Saulnier, le jeune Ukrainien partit vivre au Canada où il avait déjà remporté en 2004 le Concours musical international de Montréal. Il reçut en outre le premier prix aux concours internationaux de piano de Dudley (2000) et d’Épinal (2004), le deuxième prix au concours Gina Bachauer (2010) et au concours mondial de piano de Cincinnati (2012) ainsi que le troisième prix aux concours Long-Thibaud (2001), Hamamatsu (2003) et Top of the World de Tromsø (2009). En mai 2014, Serhiy Salov a remporté le prix d’improvisation Richard Lupien, qui venait d’être créé par le Concours musical international de Montréal.

Le répertoire soliste de Serhiy Salov s’étend de Johann Sebastian Bach aux compositeurs classiques, romantiques et modernes, incluant aussi des pièces pour piano de György Ligeti. Ces dernières années, il se consacre régulièrement à des œuvres contemporaines. Dans le domaine de la musique pour piano et orchestre, Salov s’attache particulièrement aux grands compositeurs des xixe et xxe siècles, mais aussi à des concertos moins connus de compositeurs de l’ancienne Union soviétique. Ses récitals l’ont conduit en Belgique, en Allemagne, en France, en Italie, au Japon, au Canada, au Royaume Uni et en Ukraine. Il a donné des concerts avec les Berliner Symphoniker, le Hallé Orchestra, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre national de Radio France, l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool, l’Orchestre philharmonique royal, l’Orchestre symphonique de Salt Lake City et l’Orchestre symphonique de Tokyo sous la direction de chefs comme Lawrence Foster, Jacques Lacombe, Yannick Nézet-Séguin et Leonard Slatkin.

Il a joué avec l’Orchestre symphonique de Berlin, l’Orchestre Hallé, l’Orchestre symphonique de Montréal, New Jersey Symphony Orchestra, l’Orchestre National de Radio France, Philharmonia Orchestra, l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool, l’Orchestre philharmonique royal l’Orchestre symphonique de Salt Lake City et l’Orchestre symphonique de Tokyo sous la direction de chefs comme Martyn Brabbins, Lawrence Foster, Jacques Lacombe, Yannick Nézet-Séguin et Leonard Slatkin.

Au printemps 2013, il a fait une tournée en Amérique latine avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, au cours de laquelle il a joué le deuxième concerto pour piano de Franz Liszt. La même année, il a également interprété le Triple concerto de Beethoven avec Stéphane Tétreault, Maxim Vengorov et I Musici de Montréal.

Serhiy Salov accorde une grande importance à la musique de chambre. Il joue notamment avec le St. Lawrence String Quartet.

Outre sa version pour piano seul du Sacre du printemps, Salov a réalisé des transcriptions de Petrouchka de Stravinsky, de Fêtes tiré des Nocturnes de Debussy, une version pour piano seul du Concerto en ré mineur pour deux pianos et orchestre de Francis Poulenc ainsi que de scènes tirées des opéras de Wagner La Walkyrie, Siegfried et Le Crépuscule des dieux.

Dans la dernière saison Serhiy Salov a fait ses débuts avec l’Orchestre philharmonique de Cracovie sous la direction de Michał Dworzyński, avec l’’Orchestre philharmonique Artur Rubinstein de Lódz par Pawel Przytocki et aussi avec l’Orchestre Philharmonia sous la direction de Martyn Brabbins à Bedford Corn Exchange. Ses activités de concert de la saison 2015/2016 l’ont emmené à la Chine, où il jouera des récitals en cinq villes. Autres concerts cette saison le conduiront à jouer au Canada dans différents lieux. Serhiy Salov est un invité régulier chez Bach Festival de Montréal

En 2010, il a enregistré un CD pour la maison de disques Analekta comprenant Le Sacre du Printemps ainsi que le premier enregistrement mondial des Aquarelles printanières du compositeur ukrainien Ihor Shamo (1925-1982). Dans un autre disque, intitulé Autour de Chostakovitch, on peut entendre des concertos pour piano rarement interprétés de German Galynin et de Galina Ustvolskaya. Ces deux enregistrements ont reçu le prix Opus du « Disque de l’année en musique moderne et contemporaine » décerné par le Conseil québécois de la musique. Son plus récent enregistrment, les 24 préludes pour piano de François Dompierre, sortira sur Atma à l’automne 2017.

Téléchargement
Biographie – 206 mots : DOCX ou PDF